fbpx

1er Rallye Raid 100% jeune et fun au Maroc. Toi aussi, viens vivre une folle aventure, où fun et solidarité se cotoient !

 Adrien et Guillaume, une histoire de famille (équipage 230)

Parfois le 4L Trophy raconte des passages de relais. Pour Adrien et Guillaume le virus du 4L Trophy vient en effet de la sphère familiale qui compte déjà deux anciens participants.

Le premier, c’est le parrain de Guillaume. “C’est lui qui a donné la fibre du 4L Trophy aux garçons de la famille”, raconte Guillaume. Benjamin, le parrain donc, a effectivement lancé les festivités en participant au rallye au début des années 2000. Puis sa 4L bien rodée a ensuite servi au grand frère des jumeaux pour se lancer à son tour en 2016. Parce que oui, petit détail sympa, Adrien et Guillaume sont jumeaux. Ils sont également Belges soit dit en passant. Et ils sont surtout super enthousiastes de reprendre ce beau flambeau. Bien arrivés au bivouac de Boulaajoul, ils profitent de la somptueuse vue sur l’Atlas et ses sommets enneigés, bien entourés par leur bande de potes, autour de quelques bières bien méritées.

Mais revenons à la 4L. Celle qui avait servi aux deux premières expériences familiales n’a pas tenu le coup pour la troisième génération de Trophistes. Adrien et Guillaume sont donc là avec une nouvelle 4L toute refaite par leurs soins. Ils ont commencé à y travailler en 2017 avec l’objectif de participer à l’édition 2020. “On a acheté une nouvelle 4L et on a vite vu que certaines choses n’allaient pas. Donc on a tout démonté, on a décaissé la voiture“, précise Adrien.  C’est à ce stade que le père et le grand-père, très calés en mécanique, sont entrés dans la boucle en les aidant. “Nous, on a fait beaucoup de conneries, mais c’est vraiment le meilleur moyen d’apprendre ! Au final, on a remplacé toutes les pièces ; en fait la 4L est quasi neuve.”

Après un passage concluant au contrôle technique au mois d’octobre dernier, les dés étaient réellement jetés. Et manifestement bien jetés puisque jusque ici, ils ne déplorent aucun souci mécanique. Voilà pourquoi ils posent si fièrement devant leur bolide jaune !

dimanche 23 février 2020 à 20h42