1er Rallye Raid 100% jeune et fun au Maroc. Toi aussi, viens vivre une folle aventure, où fun et solidarité se cotoient !

 Lucie et Thibault, équipage 942

Lucie et Thibault participent à leur tout premier 4L Trophy. La génèse de leur projet ? Thibault a découvert le 4L Trophy sur Youtube et a vaguement lancé l’idée à quelques potes, un peu comme ça, en l’air. Mais pour Lucie, qui tendait une oreille attentive, c’était parti. « Ok, on le fait ! » Grâce à elle, c’est vite devenu du concret. « Elle m’a dit viens, on le fait vraiment !« , confirme Thibault. Il n’avait plus vraiment le choix… Une heure plus tard, ils étaient inscrits via le site Internet de l’événement.

Les voilà installés dans leur petit salon à Boulajoul, où ils sont arrivés vers 17:30. Ils disputent sagement une petite partie de cartes en cette fin de journée ensoleillée et ventée. Ils nous racontent comment ils ont financé leur projet. « On a un peu galéré, je pense comme tout le monde, on a beaucoup de sponsors, dont celles pour lesquelles on travaille. » Tous les deux sont en effet dans la vie active, Thibault est développeur Web et Lucie ingénieur R&D pour l’imagerie médicale, prouvant qu’il n’y a pas de profil-type du Trophiste. Cette année, ils sont pour moitié étudiants seulement. Tous les autres ont pris des congés et se sont permis une belle parenthèse pour se perdre un peu… et se retrouver.

Pour la préparation de la 4L, c’est plutôt Thibault qui a assuré, car la 4L était chez lui, il est de Rennes, Lucie de Brest. « On ne s’y connaissait pas trop en mécanique mais on voulait une voiture en bon état. « On a trouvé cette 4L chez un garagiste qui l’avait achetée pour s’amuser, pour la retaper et qui la revendait après » nous explique-t-il. Pour l’instant, elle tient la route, malgré un peu de surchauffe, et ce n’est pas fini, vu les températures annoncées dans le désert.

Le désert, parlons-en justement. « Moi j’ai hâte de voir le désert… C’est vrai que jusqu’ici, on a fait beaucoup de route !« , nous confie Marie, qui n’est jamais allée en Afrique. Patience, les grands espaces, ça se mérite et c’est pour demain !

Thibault tient à remercier ses parents, Valérie et Jean-Luc, qui l’ont beaucoup aidé dans la phase de préparation, ainsi que ceux de Lucie, Sylvie et Jean-Marc, pour les mêmes raisons. Elle confirme, « toute ma famille m’a énormément soutenue, notamment via une cagnotte, et nos amis aussi. »

Bon, un grand merci collectif à vous tous si vous lisez ces lignes ! 😘

 

dimanche 08 mai 2022 à 23h08