fbpx

1er Rallye Raid 100% jeune et fun au Maroc. Toi aussi, viens vivre une folle aventure, où fun et solidarité se cotoient !

 Océane et Etienne (équipage 93)

Océane est au téléphone avec sa maman en bord de piste, juste avant le CP1, au début du marathon. Elle lui fait part des dernières nouvelles, qui ne sont pas les meilleures, mais elle garde un grand sourire qui en dit long.

Comme ils nous l’expliquent, la 4L a subi quelques dégâts sur les pistes. Ils ont donc décidé de rallier Tazarine, puis Marrakech par la route. “On ne veut pas prendre trop de risques, on veut absolument assurer le retour chez nous !” explique Océane. Concrètement, ça veut dire : pas de marathon. La nuit en camping sauvage au milieu du désert, ils préfèrent y renoncer. Sage décision qu’il viennent de prendre alors que leur pédale d’accélérateur se baladait latéralement… Problème résolu par les mécanos du rallye, mais quelques minutes plus tard, c’est le radiateur et le mano qui rendaient l’âme. “Y a plus grand chose qui marche ! On doit pouvoir refroidir la voiture, là c’est pas possible”

Heureusement, ils ne sont pas les seuls dans ce cas et ce soir, ils dormiront tous ensembles à Tazarine. Un joli lot de consolation tout de même et chaque année une très belle ambiance sur ce mini bivouac. D’ailleurs, ils assurent ne pas être déçus. “On préfère la jouer secure et rentrer avec la voiture en France !” conclut Océane. “On va faire les petits touristes au Maroc” ajoute Etienne avec le sourire.

Effectivement, il y a encore la sublime route vers Ouarzazate et le col du Tichka avant Marrakech, ce n’est pas rien ! Nombreux sont ceux qui aimeraient être à leur place. Ils ont adoré l’expérience, au volant, comme à l’orientation. Sur ce point, Etienne précise : “Les deux sont bien sportifs ! Je ne pensais pas qu’en étant copilote, il fallait être aussi concentré… Il faut prendre des notes, regarder la route, c’est chaud !”

On souhaite donc bonne route à ce joli duo et on s’excuse auprès d’Isabelle, la maman d’Océane, dont on a interrompu la conversation téléphonique. Mais qu’elle se rassure, sa fille a la grosse banane !

jeudi 27 février 2020 à 15h15